Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 19:22
Bonsoir

Voilà la dernière création, tout frais tout chaud. Je vous propose de suivre la montée de la peinture :



Bon je n'ai pas pris de photo avec juste le dessin. On passe donc directement à la seconde étape, et pas la moindre : le Ciel. Cela plusieurs fois que je lis de la plume des plus grands, que le ciel dans une marine est quasiment la partie la plus importante de la toile : il impose à la mer sa teinte. Ce principe accepte de nombreuses exeptions, mais je ne connais pas assez la Mer pour les maîtriser. 

Juste 2 commentaires sur ce ciel :
1- Ici le ciel est construit exclusivement avec une gouache chargée. Peu de dilution, cela permet une profondeur des teintes toujours accrocheuse. Vous remarquerez le rose très prononcé dans le coin inférieur gauche. IL servira à mettre en valeur la teinte dominante du reste du tableau : le vert (son complémentaire). Dans le ciel, le rose vif est équilibré dans le coté opposé par un bleu sombre, toujours chargé de jaune pour rester dans des cieux lumineux.

2- Pour réaliser un fondu parfait et faire abstraction des nombreuses structures barrant le ciel j'utilise de la gomme liquide. Cette technique est très utile pour un travail léché. Elle très utilisée je crois en aquarelle. Le principe est simple : on reciouvre les partie à épargner d'un liquide imperméable. Cela permet de passer sur les épargnes sans soucis et ainsi de réaliser un fondu complet (voir en particulier le coté gauche. La gomme est visible en bandes foncées sur l'image. 

 

Une fois le ciel fini, il suffit de gratter délicatement la gomme. C'est comme un effet de vitrail. Voilà qui peut donner des idées de sujet en ombres chinoise ...




Le ciel étant bien posé, voilà la mer. L'enjeu est toujours le même : rendre le mouvement de cette masse lourde qu'est la mer. Je ne m'étendrai pas sur ce travail. Juste une chose : le travail de la transparence de l'eau par le vert clair en sommet de vague en bas à gauche. C'est peu de chose à faire et c'a donne d'un coup beaucoup de vie.

Autre sujet pas évident : le reflet de la vague d'étrave sur l'avant de bateau : Là j'ai beaucoup tatonné. Le résultat me semble pas mal, mais j'aurai du mal à l'expliquer.


 
Là on commence à embarquer. J'attire l'attention sur un détail : les tôles plissées du chateau qui accrochent la lumière rasante.


 
Hé voilà le résultat. J'espère que cela vous plaît. A plus tard ... 

Partager cet article

Repost 0
Published by xavier2649 - dans Bateaux gris
commenter cet article

commentaires