Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 18:28
Bonsoir,

Aujourd'hui, nous discuterons du même sujet traité à deux moments de la journée. Cet été là était chaud en Bretagne. Toute la journée mon monde était écrasé par le soleil. Il dévorait les couleurs réduisant la mer, le ciel, le bord de l'eau, les arbres, les algues, à un jeu binaire de sombre et clair sans grand relief.

Je me décide alors à tricher au bord de la rade de Brest :



Voilà ce que j'aime dans ce pastel pourtant si simple : il est est chaud. Le ciel a juste la bonne teinte de bleu, pas une pointe de rouge pour refroidir l'atmosphère. L'horizon est bien blanc, la colline du fond est bien écrasée par la brume de chaleur. Enfin, le cadrage : La végétation mets en avant une large bande de plage écrasée par le soleil. 

Arrive enfin le soir, je redescends donc au bord de l'eau. Là tout change, le soleil est passé derrière la pointe :



Le changement de technique est amusant : la gouache permet de multiplier les plans en douceur. Voilà justement ce qui caractérise un beau soir d'été au bord de l'eau, en contre jour. Ici aucune couleur n'écrase réellement les autres. Ici pas d'effet violent. Nous voilà dans un monde de délicatesse. Un seul principe à décliner à l'infini : les contrastes.

Contraste d'abord du feuillage noir et de la grève lumineuse
Contraste ensuite de la végétation de la presqu'île du Prioldy en face et du coteau de Rosnoën derrière.
Contraste enfin de l'eau émeraude et du miroir blanc passant derrière la roche noire

Et voilà comme deux mondes qui n'ont rien à voir peuvent se succéder au même endroit.

Bonne journée à vous et à bientôt.

Partager cet article

Repost 0
Published by xavier2649 - dans Paysages
commenter cet article

commentaires